Mélenchon en orbite

Publié le par M.T

Mélenchon, Mélenchon… Trois fois Mélenchon… Mais jusqu’où ira-t-il ? On le pensait républicain, fort en thèmes, et le voilà baudruche, zigzagant dans les strates stratosphériques de son égo surdimensionné. Ca y est, il est libre Mélenchon. Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu rêver.

Ok ? Mais rêver à quoi ?

Aux prochaines élections de 2027 ? A dans sa gloire de dans 5 ans ? Pas vraiment, non. Mélenchon, comme un sale gosse qui trépigne devant la vitrine d’un magasin de jouets dont on lui refuserait l’accès, veut juste refaire les élections de 2022. Parce que le gars, là, il ne les a vraiment pas digérées. Aussi, tout étant question d’interprétations dans ce bas monde, Mélenchon refait l’addition et nous prouve par LFI + PS + EELV que le sceptre devait lui revenir. Par quel opération du Pas Très Saint Esprit ? C’est simple : « Si la Nupes avait eut 1,5% de votes en plus, la coalition (alliance ? Fourre-tout ? Soumission ?...) de gauche gagnait. Et Jean Luc Mélenchon, comme il se nomme lui-même tel un Alain Delon au service de sa propre gloire, eut été désigné, pardon élu 1er Ministre. CQFD ! Alors, à si peu de sa propre gloire, notre homme ne voit qu’une seule solution : refaire les élections. Pour lui, rien de plus simple. «Il suffira d’un « blocage au Parlement » qui se dénouera sur de nouvelles « élections législatives » pour que cette fois, enfin, ébloui par tant d’insistance, d’opiniâtreté, de résilience, le peuple, souverain et soumis, lui en accorde la victoire.

Ben oui les gars, tu perds Roland Garros ? Pas grave, tu demandes à rejouer le match jusqu’à ce que ton adversaire, exsangue, lessivé et surtout dégoûté, balance sa raquette au sol en te faisant gagner le point « jeu, set et match ! ».

La « seule » condition à cette victoire, c’est que LR ne s’allie pas au gouvernement. Les vilains ! Il ne manquerait plus qu’ils le fassent perdre encore. Parce que si Jean-Luc perd, ce n’est pas de sa faute mais bien de celle des autres. Les cons. S’ils votaient pour lui, mais oui, il gagnerait ! Ca, Jean-Luc en est sûr et certaine. Juré, craché !

Pourtant, ne l’a-t-il déjà pas eu son match retour ? Aux élections présidentielles ? Aux élections législatives ? Autant de fois il remit son ouvrage sur le métier et autant de fois il perdit. C’est la loi républicaine ma brave Lucette. Ne serait-il pas glorieux pour l’homme, sans rien perdre de sa vivacité politicienne, de mettre sa défaite aux services de ses convictions, afin de préparer ses futurs combats ?

Alors oui, Mélenchon va prendre du recul. Dès le 12 juillet, le tribun s’envole vers sa terre d’adoption, l’Amérique du Sud, où il villégiaturera entre le Mexique, le Honduras et la Colombie, d’où, en grand sage, il « ramènera des leçons ». Des leçons ? Mais des leçons de quoi ? De gangs ? De corruption ? De trafics ? Ah ben elles vont être belles les prochaines élections…

 

D’après un article du HUFFPOST du 6 juillet 2022

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article